Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 mai 2010 6 22 /05 /mai /2010 09:00

Après une semaine de travail, je me lève avec quelques courbatures. J'ai un peu mal de gorge et j'essuie quelques éternuements. Sans doute la conséquence du changement de climat et l'effet néfaste de la climatisation (dont pourtant je n'abuse pas).

Le petit-déjeuner avalé, je libère la chambre afin que la femme de ménage puisse faire son travail. Je fais le "tour du propriétaire" dans l'enceinte de l'hôtel. Le beau temps est au rendez-vous. J'ai droit aux salutations d'usage des personnes que je connais et aux questions afférentes qui la plupart du temps sont singulièrement tronquées : "Comment ?" (sous-entendu "ça va"), "La famille ?" (sous entendu "comment va t-elle") et "Depuis quand ?" (c'est à dire, depuis quand je suis arrivé).


Je discute avec Jean-Baptiste un garde de la SCAB et son jeune collègue, Landry. Ils posent devant la deuxième aile de la résidence "rose" qui est toujours en chantier. On m'explique que les travaux sont stoppés suite "au décès du patron". Jean-Baptiste qui doit approcher de la cinquantaine en a marre de faire les nuits. Il envisage d'arrêter ce travail pour cultiver un petit lopin de terre à la Côte Matève et faire du commerce. La zone est passante avec le péage, la route de Djéno et plus loin la frontière. Pourquoi pas ?

 

 gardes-residence

  Gardes devant la résidence en chantier

 

Je poursuis mon petit tour. Désormais un chemin pavé mène au terrain de tennis. Les anciennes paraboles (noires) et les nouvelles (blanches) cohabitent. Les problèmes de réception qui provoquaient des conflits avec les clients en décembre dernier semblent réglés. Il n'y a pas moins de 3 nouvelles paraboles !


paraboles-hotel

 Installation de réception télévisuelle

 

Le terrain de tennis est presque achevé. Il manque la porte. On est en train d'installer des projecteurs pour les amateurs de sets nocturnes. Des plantations d'arbustes ont été faites tout autour.

 

tennis-hotel

  Terrain de tennis

  

Je croise "mon" ancienne femme de ménage. J'échange quelques mots. Elle évoque la disparition brutale "des patrons". Tout le personnel de l'hôtel a été très choqué par le décès du "patron", de sa femme et de leur petite fille de deux ans dans un crash aérien (cf Post-Scriptum (4ème mission) : actualité dramatique ). Détails morbides, la mer a rejeté les corps au fur et à mesure, la petite fille a été retrouvée en premier.

 

J'observe quelques oiseaux. Je retrouve les charmants tisserins jaunes. Un petit oiseau noir aux reflets bleus métalliques m'intrigue. Il vient butiner les fleurs avec son bec courbé. Est-ce un colibri ? Etant donné le caractère furtif du volatile, impossible de le photographier.

Me voyant à l'affût, un homme de la maintenance m'indique que l'on peut voir souvent des oiseaux dans les bambous derrière la résidence. Mais je ne vois point d'oiseaux. J'observe seulement un beau nid tissé dans les feuilles vertes et un grand papillon marron qui virevolte.

 

nid-bambous

 Nid de tisserin

 

Je retrouve mon ami le lézard bicolore. Un bel agame mâle se réchauffe sur le piédestal d'une parabole.

 

parabole-lezard

 

Monsieur le lézard


Repost 0
Publié par Fabrice Moustic - dans Pointe-Noire
commenter cet article
20 mai 2010 4 20 /05 /mai /2010 13:00

Après avoir quitté le village des artisans de la Côte Mondaine, je demande à Patrick de me conduire comme prévu au phare. Le trajet n'est pas long et mon chauffeur se gare près de l'entrée. Mais il n'est guère téméraire et me laisse seul aller voir les deux gardes. Je demande poliment si je peux faire une photographie du phare récemment repeint. Je leur explique brièvement l'histoire du monument, qu'ils ne connaissent pas (cf Terre d'ébène : le mystère du phare... éclairci ! ). L'un d'eux me dit "Vous êtes de chez nous alors ! ". C'est donc avec leur feu vert, que je retourne à la voiture chercher mon appareil photo et je décide mon chauffeur à m'accompagner.

Mais un civil sort du petit bâtiment et me demande qui m'a autorisé à prendre un cliché. Ce sont les gardes ! Il me demande si je fais du tourisme et est visiblement méfiant. Je lui explique que je profite effectivement d'une mission professionnelle pour faire un peu de tourisme. Je lui montre mon badge de missionnaire pour le rassurer. Je dis en plaisantant que je ne suis pas un espion, ce qui fait sourire les militaires, et que je veux simplement photographier le phare nouvellement repeint. J'explique à nouveau l'histoire du phare et propose de lui montrer d'anciennes photos qui pourront l'intéresser. Il est toujours réticent mais ne trouvant pas d'arguments, il m'autorise de mauvais coeur à faire mon cliché.

 

C'est chose faite en prenant le recul nécessaire et en tournant le dos à l'astre solaire. Le phare a désormais fière allure (pour comparer cf Le vieux phare ) et resplendit sous le soleil, sur un beau fond azuré. C'est rare d'avoir un tel ciel bleu sans aucun nuage à Pointe-Noire !

 

Phare-repeint

  Le phare de Pointe-Noire de nouveau "tout neuf"

 

Je montre le cliché au chef et aux deux gardes dont l'un fait "Waouh ! ". Le civil devient un peu plus ouvert et me demande quand je pourrais lui montrer les vieilles photos. Il m'explique qu'il n'a plus aucune archive et qu'il vient juste de se réinstaller dans ce bureau, lui aussi fraichement repeint. J'envisage de revenir demain. Je donne un petit pourboire (au sens premier du terme, c'est à dire de quoi s'acheter une bière) aux militaires.

 

Je retourne à l'hôtel avec Patrick. Il doit se demander quel drôle d'oiseau il véhicule... Sur le chemin, nous subissons un contrôle de la police routière. Patrick est un peu agacé. Le policier prétend lui avoir "fait signe de s'arrêter depuis le carrefour" (au stop à côté de la station Puma). Le policier demande à voir le permis de conduire et les papiers du véhicule. Mais, il ne les regarde même pas et les redonne, presque en les jetant avec mépris. Nous filons sans demander notre reste...

 

Repost 0
Publié par Fabrice Moustic - dans Pointe-Noire
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Fabrice au Congo
  • Le blog de Fabrice au Congo
  • : Carnets de voyages au Congo-Brazzaville, principalement à Pointe-Noire, mais aussi dans d'autres régions du Congo, agrémentés de photos, d'informations culturelles et touristiques et d'impressions personnelles.
  • Contact

Recherche

Catégories