Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 juin 2011 7 12 /06 /juin /2011 11:30

Nous poursuivons notre chemin. Il y a de beaux virages, les multiples traces de freinage et les glissières de sécurité par endroit défoncées témoignent des accidents et du comportement des conducteurs. Certains ne doivent pas réduire leur vitesse et perdre ainsi le contrôle de leur véhicule dans les courbes. Je regarde de temps à autre si nous n'avons pas perdu Frédéric, grimpé à l'arrière !


Une quinzaine de kilomètres avant Kinkala, à Nguela (vers Taba), nous effectuons une halte au sommet d'une côte. Nous sommes à environ 600 m d'altitude. A notre descente du 4x4, une perdrix détale. Elle est accompagnée d'un petit. Frédéric saute du pick-up et essaye de l'attraper. Peine perdue ! Le minuscule volatile après maints zigzags arrive à se planquer dans les broussailles.

Nous grimpons un talus et peu après s'offre à nous un superbe paysage. Une grande cuvette aux pentes assez raides, recouvertes d'herbe rase et de quelques arbustes, est à nos pieds.

Quel calme ! On voit très loin, mais on peut passer sur la nationale et rater le site, car il n'est pas signalé (ou alors très discrètement car je n'ai pas vu de panneau).


brazza-trou-dieu-pente

Bord du trou de Dieu

 

Au milieu de la cuvette, on trouve une singulière petite montagne. On se croirait presque en Auvergne, avec un mini-volcan ! Ce site naturel est appelé le "trou de Dieu" ou "cirque de Nguela".


brazza-trou-dieu-congo

Trou de Dieu et sa colline centrale

 

Je n'ai pas trouvé d'explication claire quant à l'origine de cette curiosité géologique. Le volcanisme évoqué par certains me semble peu probable, d'autres émettent l'hypothèse de la chute d'une météorite. Mystère... L'érosion est sans doute l'explication la plus plausible. Les roches (le grès est fréquent dans la région) ont pu résister à l'érosion au centre de la cuvette, elle-même creusée par la forte pluviométrie ravinant le sol argileux.


C'est en tout cas un site "sacré" et on remarque un sentier qui zèbre la colline centrale. Celui-ci est bordé de croix blanches. C'est tout simplement un chemin de croix (avec normalement 14 stations, j'en ai compté 11 sur les flancs du mont). Manu m'explique que l'on fait ici des pèlerinages.

 

brazza-trou-dieu-croix

Chemin de croix

 

Il me dit aussi que c'est sportif, et que ce pèlerinage est un bon moyen de perdre quelques kilos ! Il faut descendre la pente abrupte, cheminer au fond de la cuvette puis grimper au sommet du mont.

 

Repost 0
Publié par Fabrice Moustic - dans Pool
commenter cet article
12 juin 2011 7 12 /06 /juin /2011 10:30

Nous partons avec beaucoup de retard sur l'horaire envisagé. Il doit être 11h30 quand nous quittons Brazzaville. J'aurais bien aimé repasser à l'hôtel, mais nous sommes arrivés au pont du Djoué quand je comprends que ce n'est pas dans les intentions de Manu... Quand il ne répond pas à ma question, cela veut dire en général "non". Nous prenons donc la direction du sud et notre objectif est d'atteindre les chutes de Loufoulakari. D'après les renseignements donnés à Manu, il faut environ deux heures de route. A voir...

 

La route au départ est neuve et goudronnée, c'est en fait la Nationale 1 qui rejoint  Pointe-Noire. Mais nous n'avons nullement l'intention d'aller aussi loin ! D'autant plus que la région de Mindouli est encore assez dangereuse (attaque par des bandes armées des voyageurs, pour les rançonner). Nous traversons les faubourgs de la capitale congolaise, le long de la route parallèle au fleuve dans un premier temps. C'est plutôt calme par rapport à Pointe-Noire, pas de bouchons dominicaux en tout cas.


Avant le péage de Nganga-Lingolo, nous effectuons le plein de carburant. Quelques mobylettes font de même. De multiples clients (à pied) font la queue pour remplir d'essence des bidons jaunes. Dans la petite boutique de la station, Frédéric va acheter des bouteilles d'eau pour notre périple. Problème, la jauge de carburant ne fonctionne pas et reste bloquée en bas...

Nous passons le péage et étrangement la barrière est levée. Aucun agent pour nous faire payer. Nous poursuivons donc notre route sans chercher à comprendre. Peut-être est-ce gratuit le dimanche ?

 

brazzaville-sud-RN1-savane

Paysage du sud du Pool

 

Sur la Nationale, dans la traversée de certains hameaux, des ralentisseurs ont été mis en place. Manu m'explique que les gens roulent comme des fous sur cette belle route et que de nombreux accidents sont à déplorer. Le code de la route est bien souvent en option...

Vers midi, nous faisons une courte halte au sommet d'une colline. On trouve quelques maisons dispersées dans la végétation, constituée de grandes herbes jaunes et de petits arbres. Dans le vallon, des étangs en escalier, encadrés de quelques palmiers, laissent à penser qu'il s'agit d'une exploitation piscicole. 

brazzaville-sud-RN1

Etangs au creux d'un vallon 

 

Le soleil sort un peu des nuages mais il ne fait pas trop chaud. Ces paysages sont sympathiques et différents de la platitude des environs de Ponton. Je retrouve le relief vallonné vu d'avion la veille.

 

brazzaville-sud-RN1-route

Route Nationale 1 (sud de Brazzaville)

 

Plus nous nous éloignons de Brazzaville, moins nous croisons de véhicules. Le ruban d'asphalte serpente à travers les vertes collines, où nous voyons peu de terres cultivées.

Par contre, on dresse des pylônes électriques. Les imposants mécanos d'acier parsèment le paysage. On voit encore par endroit des étais en bois, vestiges sans doute de leur récente construction. Certains étais semblent bien frêles et, bien que n'ayant plus d'utilité, sont encore en place. Au moindre coup de vent ou en cas de pluie importante, ils risquent de s'effondrer sur la chaussée et de provoquer des accidents. Les derniers pylônes rencontrés ne portent plus de fils.


Repost 0
Publié par Fabrice Moustic - dans Pool
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Fabrice au Congo
  • Le blog de Fabrice au Congo
  • : Carnets de voyages au Congo-Brazzaville, principalement à Pointe-Noire, mais aussi dans d'autres régions du Congo, agrémentés de photos, d'informations culturelles et touristiques et d'impressions personnelles.
  • Contact

Recherche

Catégories