Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 décembre 2009 3 02 /12 /décembre /2009 19:00

Je retrouve ensuite Martin, vendeur ambulant rencontré lors de mes précédents voyages. Il est spécialisé dans les bronzes. Il rentre de brousse et me présente de nouvelles trouvailles, sous un parasol près de la piscine. Ce n'est pas pour s'abriter du soleil mais de la pluie.
Il me montre ainsi un bel ensemble en bronze : un roi d'Angola assis sur sa chaise, entouré de deux guerriers. Il y a aussi un petit reliquaire en cuivre martelé (Mahongwé), une statue en bois représentant une femme porteuse de coupe (qu'il appelle "mendiante"), une grande coupe Kasaï (permettant de mettre des bijoux), une cuillère ancienne en bois...
J'explique que j'ai déjà acheté beaucoup de choses et que la taille de mes valises n'est pas extensible. J'ai d'ailleurs déjà une coupe Kasaï (cf Objets et autres antiquités ).

Martin insiste lourdement pour que je lui achète un objet... Il a besoin d'argent pour faire passer ses marchandises à la frontière du Cabinda. Il me propose même une installation au Congo pour faire du commerce d'antiquités avec lui et pourquoi pas d'ouvrir un commerce de ce type en France ! Plus sérieusement, je finis donc par faire l'acquisition de deux statuettes en bronze Kongo, provenant d'Angola.

L'une représente une femme "penseur". Assise en tailleur, elle pose un visage à la douce expression sur la paume de sa main. Belle impression de sérénité. J'en ferai plus tard cadeau à ma nièce Léa.
L'autre montre une femme, toujours assise en tailleur, tenant dans ses mains une lourde poitrine.


P-penseur-bronze-kongoP-bronze-Kongo-seins


Penseur au féminin (bronze 10 cm)                      Guérisseuse mammaire (bronze 11 cm)



J'interroge Martin sur la signification de la deuxième statuette. Il me raconte que c'est une "guérisseuse pour les seins". Selon la légende, par sorcellerie, pendant la nuit un enfant vient téter la femme endormie. Celle-ci se réveille le lendemain avec les seins gonflés et douloureux. Cette statuette accompagnait donc un rituel, incluant un remède traditionnel, pour soigner ce mal mystérieux.
ll est très probable qu'il s'agisse de mammites d'origine infectieuse, mais bien entendu l'absence de connaissances médicales a permis aux croyances de perdurer.

Je croise ensuite Jacques qui s'inquiète de ne pas avoir de réponse de mon acheteur potentiel pour le fétiche à clous. Il est ennuyé car le "vieux papa" a envoyé son fils le chercher... Il veut savoir ce qu'il advient de la transaction. Malheureusement, pas de réponse de mon côté ! 

Insolite, un gardien qui s'est mis à l'abri dans le couloir de l'hôtel porte un masque grillagé, qui lui sert de moustiquaire ! Il a fier allure, on dirait qu'il est parti récolter du miel. Il m'explique qu'il ne veut pas "se faire détruire le visage" par les moustiques.
 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Fabrice Moustic - dans Art - culture - histoire
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Fabrice au Congo
  • Le blog de Fabrice au Congo
  • : Carnets de voyages au Congo-Brazzaville, principalement à Pointe-Noire, mais aussi dans d'autres régions du Congo, agrémentés de photos, d'informations culturelles et touristiques et d'impressions personnelles.
  • Contact

Recherche

Catégories