Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 décembre 2009 7 06 /12 /décembre /2009 13:20

Malheureusement aussitôt après avoir quitté la plage privée, la situation se gâte. En retrait du rivage, quelques pirogues au repos, côtoient des tas de détritus. On trouve même la coque d'un écran d'ordinateur, arrivé là on ne sait comment !

P-pirogues-mazra 

La plage est par endroit jonchée de canettes de bière et de soda, de bouteilles en plastique et autres débris rejetés par l'océan. La baie et le port artificiel doivent favoriser ce phénomène de concentration de déchets. Cela donne quand même une triste idée de ce que subit le milieu marin...

P-dechets-plage 

Plus imposant, le rivage accueille un bateau échoué, coupé en deux. La masse de ferraille rouillée tranche avec la beauté du lieu. Quelques échassiers blancs survolent l'épave. Naufrage, abandon, vestige de la guerre civile ? Je n'en sais rien

P-bateau-coupe 

Derrière l'épave, je remarque au loin plusieurs personnes les pieds dans l'eau. Je m'approche et découvre un groupe de 5 chanteuses aux robes fleuries qui se fait filmer. Un autre homme tient un radio-cassette pour assurer l'accompagnement musical. Charmant spectacle et cadre agréable pour tourner un clip à la congolaise !
Je leur fais un signe de la main en signe de remerciement pour le cliché. Le préposé musical me répond de la même façon.

P-plage-chanteuses 

Ma progression étant arrêtée par un ruisseau qui se déverse dans l'océan, je rebrousse chemin.

Repost 0
Publié par Fabrice Moustic - dans Nature
commenter cet article
6 décembre 2009 7 06 /12 /décembre /2009 13:00
Les pontons sont agrémentés de petites huttes qui servent de points d'observation et qui abritent aussi des panneaux pédagogiques sur l'écosystème de la mangrove (oeuvre salutaire de l'association Rénatura).

Sous l'une d'elles, j'observe de nouveau des tapis de crabes qui déambulent entre eau et vase.
Perchés sur les palétuviers, je découvre des centaines d'oiseaux blancs. C'est un extraordinaire dortoir pour les hérons et autres aigrettes. Les oiseaux s'y rassemblent généralement pour passer la nuit.


P-nichoir-mangrove 
Dortoir aux oiseaux

Mais même en ce début d'après-midi, les oiseaux s'y posent, perchés ou non sur leur nid. C'est l'occasion de nettoyer son plumage à coups de bec.


P-nid-mangrove

Sous le ponton, je remarque le singulier crabe violoniste, armé de sa grande pince (la forme et le port de la pince rappelle celui de l'instrument de musique). C'est le mâle qui est ainsi équipé de cet appendice, utile pour creuser des trous et batailler avec ses concurrents.

P-crabe-violoniste
Crabe violoniste

Dommage que quelques sacs plastiques, prisonniers de la vase, polluent un peu la mangrove. La ville où il n'y a pas de ramassage d'ordures organisé n'est pas loin... On pourrait presque l'oublier ici !

Repost 0
Publié par Fabrice Moustic - dans Nature
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Fabrice au Congo
  • Le blog de Fabrice au Congo
  • : Carnets de voyages au Congo-Brazzaville, principalement à Pointe-Noire, mais aussi dans d'autres régions du Congo, agrémentés de photos, d'informations culturelles et touristiques et d'impressions personnelles.
  • Contact

Recherche

Catégories