Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 novembre 2008 7 23 /11 /novembre /2008 00:46

La ville de Pointe-Noire n'est pas une ville fleurie... Ce n'est pas du tout la priorité. Malgré tout, j'ai pu photographier quelques végétaux dignes d'intérêt.

A proximité de la plage, à l'angle du "Sea Club", j'ai remarqué un superbe ficus de près de 10 mètres de haut. Cet arbre d'âge vénérable est superbe (je l'avais d'abord pris de loin pour un tulipier).

 

Au musée de Diosso, à l'angle du bâtiment principal, un étrange rejeton de fromager s'élève vers le ciel. L'arbre d'origine endommageait le bâtiment et a donc été coupé (d'après les guides, c'est très rare qu'il repousse). Non, non, ce n'est pas un arbre sur lequel pousse des fromages... Cela aurait sans doute plut à Jean de la Fontaine, mais son nom vient de son bois blanc et tendre, comme du fromage. En Asie, ce type d'arbre est appelé kapokier.

Les "vrais" fromagers sont de taille beaucoup plus imposante et dans certains pays d'Afrique, leur ombrage leurs permet d'être des "arbres à palabres". En évidant le tronc, on fabrique également des pirogues.
Dans le jardin de l'hôtel, on trouve quelques fleurs. Les congolais viennent souvent s'y faire photographier le week-end, pour avoir un cadre agréable. Il y a de superbes bosquets de bougainvilliers multicolores.

 


 

 

On peut également admirer des hibiscus aux fleurs d'un rouge éclatant. La fleur jaune ci-contre, que j'ai prise au début pour un jasmin, est une allamanda (arbuste originaire des Amériques). Le même végétal se décline en une version présentant des fleurs mauves.

 

 






 

D'impressionnants végétaux, ressemblant à des palmiers avec un feuillage "en éventail", égayent parfois le paysage. On en trouve de nombreux sur la Côte Sauvage, près des hôtels et résidences. Il s'agit en fait d'une herbacée (originaire de Madagascar) appelée couramment "arbre du voyageur". Ce nom est dû à la base des feuilles qui est en forme de coupe et qui retient l'eau. Ceci peut donc permettre éventuellement au "voyageur" de se désaltérer !

Repost 0
Publié par Fabrice Moustic - dans Nature
commenter cet article
16 novembre 2008 7 16 /11 /novembre /2008 23:15

On croise à Pointe-Noire de nombreux lézards, presque aussi couramment que des pigeons sur le pavé parisien.
Le plus spectaculaire est l'agame ! Le dimorphisme sexuel est prononcé, car le mâle est coloré au niveau de la tête et de la queue, tandis que la femelle, plus petite, est presque entièrement grise. Je n'ai vu qu'une variété colorée en orange, mais il existe des variétés de couleur jaune ou bleue. Le charmant spécimen ci-dessous prend la pause, tout en me guettant du coin de son oeil perçant, de couleur verte.

Agame mâle, d'une trentaine de cm



 










Agame femelle













Ce lézard ressemble à un iguane miniature. Le mâle fait d'étranges exercices de gymnastique en se redressant sur ses pattes.
Mais selon un proverbe congolais :
" Le lézard fait beaucoup de pompages, mais il n'a jamais eu des biceps ! ".

J'ai croisé un autre lézard, tacheté de vert, marron et blanc, dont j'ignore le nom. J'ai vu l'un de ses congénères chipper une cacahuète tombée sous une table de la paillotte.







Lézard non identifié

Repost 0
Publié par Fabrice Moustic - dans Nature
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Fabrice au Congo
  • Le blog de Fabrice au Congo
  • : Carnets de voyages au Congo-Brazzaville, principalement à Pointe-Noire, mais aussi dans d'autres régions du Congo, agrémentés de photos, d'informations culturelles et touristiques et d'impressions personnelles.
  • Contact

Recherche

Catégories