Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 mai 2012 6 19 /05 /mai /2012 15:05

A la sortie du tunnel, plus de chemin, nous marchons sur un ouvrage en béton. Il ceinture l'entrée d'un ouvrage s'enfonçant sous les blocs de rochers, pour rejoindre la sortie vue tout à l'heure (cf  Les gorges de Sounda, ébauche de barrage...). C'est ce que j'imagine être une "conduite forcée" qui permettrait de détourner une partie du cours du fleuve, afin de faire tourner des turbines.

 

 sounda-barrage-tunnel

Sortie du tunnel et ouvrage en béton

 

Un villageois nous explique que suite à l'essai malheureux qui a renversé le bloc de béton à la sortie, la conduite a été bloquée. C'est en tout cas l'histoire qui nous a été contée.

 

sounda-barrage-bloqué

Entrée de la conduite forcée

 

L'eau ne circulant plus, elle est devenue verdâtre. Le bassin artificiel ainsi formé est tout de même alimenté par l'eau de pluie et par celle qui ruisselle des parois rocheuses.

Difficile de se rendre compte du diamètre de la "conduite forcée" submergée par l'eau. Combien de mètres ? J'apprendrai ensuite qu'il s'agit en fait d'un "canal de dérivation" (cf  Gorges de Sounda : du "vapeur" au barrage...).

 

sounda-kouilou-gorges

Au bord du fleuve Kouilou...

 

De l'autre côté, nous sommes juste au bord du fleuve Kouilou. Il faut faire attention de ne pas tomber, d'autant plus que l'arc de béton comporte des trous et sa surface un peu usée est devenue irrégulière. Quelques herbes trouvent même le moyen d'y pousser !

 

sounda-gorges-pentes-abruptes

Rive opposée...

 

Là encore, la vue sur le fleuve est splendide. On est vraiment au coeur des gorges de Sounda !

Le soleil rasant illumine la végétation étagée de la rive opposée, parsemée de rochers gris-blancs.

 

sounda-gorges-kouilou

Fleuve Kouilou en amont...

 

En amont, le cours du Kouilou se fait plus fougueux. Contrainte d'emprunter les étroites gorges, la masse d'eau se rebiffe. Mais on est loin tout de même des rapides surpuissants du fleuve Congo !

 

A gauche de la sortie du tunnel, Christophe me montre un escalier qui s'enfonce dans la paroi rocheuse. Je ne l'avais pas vu ! Il est situé au dessus de la conduite forcée. Parait-il que c'est un passage qui permettait le contrôle des installations. Personne n'ose s'y aventurer...

 

sounda-petit-tunnel-escalier

Tunnel de service et son escalier

 

D'autant plus que d'autres habitantes tournoient au ras du plafond de ce tunnel de service ! Il s'agit de chauves-souris plus petites, au pelage plus sombre, sans doute une autre espèce de chiroptères que celle vue juste avant. Chacune son tunnel !


Partager cet article

Repost 0
Publié par Fabrice Moustic - dans Kouilou
commenter cet article

commentaires

Julia Makossombo 12/08/2013 00:18


Esperons qu'on pensera à une solution moins envahissante.

Julia Makossombo 10/08/2013 23:43


Dieu merci le barrage n'a jamais été construit. Quelle catastrophe écologique s'il l'était.

Fabrice 11/08/2013 23:14



Mais on en parle encore aujourd'hui avec des constructeurs chinois... Le danger n'est pas écarté !



Ya Sanza 08/11/2012 10:17


14 m de diamètre ça ne semble pas trop pour faire passer l'eau du Kouilou en période de crue.

Fabrice 08/11/2012 19:40



Tu as sans doute raison !



Ya Sanza 08/11/2012 10:15


Tu n'as pas dû lire l'article sur Sounda dont je t'ai donné l'URL, la digue devait faire entre 120 et 130m de haut et noyer une très grande partie des plaines du Niari, le lac devait pousser
preseque jusqu'à Nkayi, engloutir la petite ville de Kibangou et presque tout le tracé en plaine du train COMILOG.


Ça aurait été un ouvrage monstrueux comparable en dimensions à celui du Chevril (barrage plus connu sous le nom de barrage de Tignes sur l'Isère).

Fabrice 08/11/2012 23:50



Merci, je viens d'en tirer des éléments pour l'article que je viens de publier.



Ya Sanza 07/11/2012 09:35


Bonjour Fabrice,


A ce que je sais, ce que tu appelles conduite forcée est une galerie qui n'était pas destinée à faire tourner les turbines, mais à détourner les eaux du fleuve lors de la construction de la
digue. Elle fait paraît-il 14m de diamètre. 

Fabrice 07/11/2012 19:24



Bonjour Lionel, 


Merci pour cette explication. Un diamètre de 14 mètres, c'est énorme ! Mais la digue n'a jamais été construite...


J'imaginais des turbines à la sortie de cette "conduite forcée", ce qui permettrait de faire de l'électricité, sans noyer toute la vallée avec un barrage constitué d'une grande voute en béton.



Présentation

  • : Le blog de Fabrice au Congo
  • Le blog de Fabrice au Congo
  • : Carnets de voyages au Congo-Brazzaville, principalement à Pointe-Noire, mais aussi dans d'autres régions du Congo, agrémentés de photos, d'informations culturelles et touristiques et d'impressions personnelles.
  • Contact

Recherche

Catégories