Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 novembre 2009 5 27 /11 /novembre /2009 14:30

Nous prenons ensuite le chemin du quartier résidentiel situé juste en dessous des deux immeubles. C'est une grande zone gagnée sur les marécages, il y a très peu de temps. Des papyrus devaient pousser là. D'importants travaux de remblaiement ont été réalisés pour assainir ce terrain situé en fait entre l'ancienne ville coloniale et la Côte Mondaine.

Une ancienne photographie aérienne montre très bien le vaste terrain, vierge de toute construction, entre l'église Notre-Dame et le bord de mer.

Seule exception à cette absence de bâtiment, la petite butte qui accueillait le "Cercle civil" (cf  Pointe-Noire colonial : le "Cercle civil").

 

vue-pnr-marecages

Vue aérienne de Pointe-Noire (vers 1960) : zone marécageuse

 

Les ponténégrins appellent ce lieu "tchikobo" qui signifie simplement "marécages".


P-quartier-Tchikoba 

Quartier "Tchikobo"


Les travaux de construction ne sont pas tous achevés. La voirie n'est pas terminée, le quartier n'est pas encore relié aux principales artères de la ville.
Certaines villas ont tout de même fière allure et sont apparemment habitées. Il y a même un petit air de Côte d'Azur...



P-villa-Tchikoba 

Villa type du quartier


Bien entendu, habiter ici nécessite d'avoir des revenus de moundele... Mon chauffeur me raconte que certaines constructions seraient déjà fissurées ! J'ai crainte que cette zone située en contrebas de la ville ne soit également inondable. A voir dans la durée.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Fabrice Moustic - dans Pointe-Noire
commenter cet article

commentaires

Julia Makossombo 02/08/2013 20:38


Le quartier Tchikobo a remplacé la lagune qui servait pour collecter les eaux de pluie. Depuis que la lagune n'existe plus, le centre ville est fréquemment innondé se transformant parfois en
Venise africaine.


Le quartier Tchikobo lui-même est souvent innondé. L'eau entre même dans les maisons qui ne sont pas prévu avec un péron.


Les habitations dans ce quartier affiches des loyers souvent au-delà même des revenus des mundele. Ce sont les sociétés qui peuvent le plus souvent se le permettre.

Fabrice 04/08/2013 13:24



Problème important à Pointe-Noire, les inondations sont le reflet de la topographie de la ville, de l'absence de réseaux d'évacuation d'eau et du comblement des anciennes zones naturelles (les
lagunes) où l'eau pouvait se répandre.



Ya Sanza 25/05/2010 20:29



Comme le dit Fabrice, l'assainissement est un vaste problème à PNR.


Titre de ce file : Pointe-Noire : bâti sur des marécages.


Qui dit marécages dit terrain plat, pas franchement favorable à l'écoulement des eaux. Et comment faire des égouts quand l'eau est souvent à moins d'un mètre sous la surface du sol ?


Bien sûr des solutions existent, on peut fort bien faire des égouts étanches dans la nappe phréatique (entre nous soit dit un égout doit toujours être étanche) et faire remonter l'eau avec des
systèmes de pompage.


1- C'est cher


2- Pour les pompes, il faut du courant, et comme nous l'explique Fabrice, la fourniture de courant à Pointe-Noire est assez aléatoire, même si nous devons dire que depuis quelque temps ça semble
aller un peu moins mal avec la mise en service progressif d'une grosse centrale à gaz dite Centrale Electrique du Congo, construite sur fonds ENI à une dizaine de Km de PNR.


La pire engeance ici ce sont les sachets plastiques desquels tout le monde fait un usage immodéré et dont on se débarrasse le plus simplement du monde en les balançant n'importe où.



Fabrice 26/05/2010 16:02



Un gros travail d'éducation de la population est encore à faire pour les déchets. Mais cela va aussi de paire avec système de ramassage d'ordures efficace et régulier. Un chantier pour
les décennies à venir !



davidubois 17/05/2010 13:46



Bonjour,


Ce quartier semble très "moderne"... mais qu'en est-il de l'évacuation et du traitement des eaux usées ?


Qu'en est-il de l'enlèvement des déchets ménagers ?


Je ne vois pas de panneau solaire sur les photos... Il serait pourtant utile d'avoir une source d'énergie indépendante - autre qu'un générateur fonctionnant au pétrôle - afin
de pallier les coupures de courant, non ?...


Votre site ouvre l'appétit... envie de toujours en savoir plus... J'ai commencé à repérer les endroits que vous avez visités sur GoogleMaps


DDD



Fabrice 20/05/2010 19:55



Vaste problème à Pointe-Noire, l'urbanisation est plutôt anarchique et le respect de l'environnement très secondaire. Pas de camion poubelle, les ordures sont souvent brulées au coin des rues.


C'est principalement un barrage hydroélectrique qui fournit l'électricité de la région. Il est sous dimensionné et les réseaux vétustes, d'où les nombresues coupures d'électricité. Une petite
centrale alimente Djéno à partir du gaz issue de l'exploitation pétrolière.


Quant au solaire, je n'ai pas souvenir en avoir vu.



MM 26/01/2010 00:30



En tous cas, il faut bien avoir les revenus de moundele entrepreneur ou petrolier et surtout encore financier pour habiter le modernisme congolais.Mais franchement ça ne me paraît pas
attractif.Trop betonné et encerclé.Neanmoins pas mal pour commencer a urbanisé.



Fabrice 26/01/2010 19:36


Pas attractif ? Vu de la "cité", des millions de congolais doivent rêver d'avoir une maison pareille !


Présentation

  • : Le blog de Fabrice au Congo
  • Le blog de Fabrice au Congo
  • : Carnets de voyages au Congo-Brazzaville, principalement à Pointe-Noire, mais aussi dans d'autres régions du Congo, agrémentés de photos, d'informations culturelles et touristiques et d'impressions personnelles.
  • Contact

Recherche

Catégories