Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 février 2009 1 23 /02 /février /2009 21:54
Entre Fouta et Djéno, nous nous arrêtons à proximité d'une habitation où poussent deux imposants fromagers (un de chaque côté de la route). Le tronc de l'arbre est impressionnant car presque aussi large que la voiture !


 

Quelques enfants nous disent bonjour. Une femme tire de l'eau d'un puits. Sur un petit étal, elle vend un unique fruit.



Dans les fromagers pendent, au bout d'une longue tige, les fruits appelés kapoks. On extrait du feutre qui tapisse les fruits, une fibre végétale soyeuse et légère, que l'on utilise pour son imperméabilité à la chaleur et son élasticité. La fibre pouvait servir autrefois pour garnir un coussin ou pour rembourrer un matelas. Est-elle toujours utilisée ?


 
Au retour, nous passons gratuitement le péage de "Côte Matève"... Nous suivons un autre véhicule siglé, sortant de Djéno, et visiblement à l'heure de la débauche cela nous dispense de verser notre obole. Près du péage, une femme lave un jeune enfant dans une bassine.
Il fait presque nuit quand je dépose Patrice et Chris près de chez eux. Retour vers l'hôtel. La circulation est plus fluide qu'en début d'après-midi. Après le passage à niveau, au niveau du rond-point, un peu fatigué, j'oublie mon clignotant et dérape légèrement sur le sable en freinant... Un policier réglant le trafic siffle. Cela s'adresse t-il à moi ? En tout cas, je file sans demander mon reste ! 
Repost 0
Publié par Fabrice Moustic - dans Nature
commenter cet article
22 février 2009 7 22 /02 /février /2009 19:31

La rivière Loémé traverse le Lac Cayo et d'immenses zones marécageuses.




Des dizaines d'hirondelles tournent dans le ciel. Elles ont fait leurs nids sous les deux ponts juxtaposés.
A gauche du vieux pont, de nombreux nids sont accrochés aux bambous. De préférence, ils sont positionnés en bout de branche, pour éviter que les serpents ne viennent manger les oeufs.



C'est certain, il s'agit ici de nids de tisserins noirs. Je parviens à photographier un mâle au milieu de la végétation. Son oeil jaune tranche avec son plumage sombre. Le plumage de la femelle est quant à lui plus clair.



Je donne à Chris un nid tombé sur le pont. Il le ramènera à la maison. De l'autre côté, après être monté par un petit escalier sur le "pont neuf", une belle vue sur les marécages et la végétation luxuriante s'offre à nous.


 
Une colonie de grands oiseaux blancs a pris possession de hauts bambous. Patrice me dit que ce sont des "hérons blancs". Les individus ont un bec jaune assez court et sont nettement plus petits que les hérons cendrés rencontrés en France. Il s'agit très probablement de hérons garde-boeufs. Ils donnent l'impression d'être bossus, car ils rentrent la tête dans les épaules quand ils sont perchés. L'instinct grégaire est prononcé et les colonies d'oiseaux peuvent regrouper des centaines voire plusieurs milliers d'individus.


 
L'un des individus est posté au milieu de la rivière sur un arbre échoué, sans doute prêt à pêcher une proie. Principalement insectivore, les petits vertébrés sont aussi au menu de ce héron.


 
Nous verrons également un martin-pêcheur, reconnaissable à son bec effilé et à son vol particulier. Il est de plus grande taille que son homologue européen et d'un plumage différent, tacheté noir et blanc.
André Gide notait en 1927 "Quelle erreur de s'imaginer les oiseaux et les insectes des pays tropicaux toujours parés de couleurs vives. Même les martins-pêcheurs, ici, sont noirs et blancs et ne rappellent que par la forme les martins-pêcheurs de Normandie...".

J'avais observé près de l'hôtel, un autre type de tisserin de couleur jaune dominante et noir. Il s'agit de tisserin gendarme. Le nid est fait d'herbes et de morceaux de feuilles "tissés" ensemble par le mâle. Une fois construit, c'est la femelle qui décide si le nid lui convient.




Repost 0
Publié par Fabrice Moustic - dans Nature
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Fabrice au Congo
  • Le blog de Fabrice au Congo
  • : Carnets de voyages au Congo-Brazzaville, principalement à Pointe-Noire, mais aussi dans d'autres régions du Congo, agrémentés de photos, d'informations culturelles et touristiques et d'impressions personnelles.
  • Contact

Recherche

Catégories