Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 juin 2011 6 11 /06 /juin /2011 11:05

Jusqu'ici mes clichés montrent un fleuve bien paisible, et on peut se demander pourquoi on parle alors de "rapides". Ce terme désigne en effet la partie d'un cours d'eau où le courant est agité de tourbillons et... où il est plus rapide. Le phénomène est dû à une modification marquée de la pente ou de la largeur du lit ou encore à la présence d'obstacles.

La pente ne semble pas très forte ici, par contre on retrouve deux des facteurs cités, le resserrement important de la largeur du fleuve et les rochers faisant obstacle à l'écoulement des eaux.

 

rapides-fleuve-congo

Rapides du fleuve

 

En regardant de plus près, les vagues et tourbillons du fleuve sont impressionnants ! La masse d'eau génère des remous puissants et personne n'ose s'aventurer dans le lit du fleuve.

Mieux vaut rester sagement au bord comme le font les pêcheurs rencontrés...

 

rapides-congo-courant

Rapides vus de près

 

Sur le chemin du retour, je remarque de curieux trous dans certains rochers. A la saison des pluies, ils sont bien sûr sous les eaux.

 

rapides-rochers-trous

Rochers troués  

 

J'en arrive à la conclusion que ce sont les tourbillons qui génèrent ces trous, véritables vortex permanents qui finissent par user la roche. Peut-être les trous se forment-ils dans les parties les plus tendres des rochers ?

 

rapides-rochers-trous-congo

 

En tout cas, cela forme d'insolites cavités que l'on pourrait croire creusées par quelque mystérieux animal aquatique.

  

Repost 0
Publié par Fabrice Moustic - dans Brazzaville
commenter cet article
11 juin 2011 6 11 /06 /juin /2011 11:00

Nous voilà au bord du fleuve, c'est le moment de faire des photos souvenirs. Manu et son frère Frédéric prennent la pose devant l'auguste cours d'eau.

 

rapides-manu-fred

Manu et Frédéric devant le fleuve Congo    

 

Puis c'est à mon tour ! Je note que la ceinture de sécurité du taxi m'a laissé une trace marron sur mon tee-shirt. La poussière des rues de Brazzaville a pénétré le véhicule de Brice... et comme ses clients ne doivent pas souvent mettre de ceinture, c'est moi qui ai eu l'honneur de la nettoyer !

 

rapides-fabrice-congo

Votre narrateur

 

Le fleuve et ses rochers sont fréquentés par les brazzavillois. C'est un gigantesque (et dangereux) terrain de jeu pour les enfants.

On vient y faire sa lessive et bien souvent se laver soi-même. Pas très loin de nous, deux hommes et deux femmes lavent du linge, frottent et rincent dans l'eau du fleuve.

 

rapides-congo-laveurs

Laveurs au bord du fleuve

 

Comme partout dans le monde, on vient y pêcher. Quelques gamins me font signe pour être pris en photo. L'un deux tient à la main une courte canne à pêche. 

 

rapides-congo-pecheurs

Pêcheurs sur les rochers

 

De l'autre côté, des adultes, un peu plus professionnels sans doute, taquinent également le poisson. L'un d'eux portent une combinaison de plongée. Un autre porte un petit sac en toile de jute à la ceinture. Peut-être trouve t-on dans les rochers quelques crustacés ou coquillages à ramasser ?


Repost 0
Publié par Fabrice Moustic - dans Brazzaville
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Fabrice au Congo
  • Le blog de Fabrice au Congo
  • : Carnets de voyages au Congo-Brazzaville, principalement à Pointe-Noire, mais aussi dans d'autres régions du Congo, agrémentés de photos, d'informations culturelles et touristiques et d'impressions personnelles.
  • Contact

Recherche

Catégories