Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 juin 2011 6 18 /06 /juin /2011 11:20

Côté jardin, on est surpris par le carré de verdure qui a échappé à la frénésie de construction qui touche le quartier. Très agréable, surtout sous le soleil ! La résidence du Gouverneur étale sa façade blanche et ses trois arcades sur fond de ciel bleu. A gauche, un bâtiment en arc de cercle ne semble pas d'époque. Sans doute une extension postérieure à la construction initiale, dont la superficie est somme toute assez modeste.

 

villa-antonetti-resto-jardin

Villa Antonetti, côté jardin, en 2011

 

Laudy m'accompagne dans le jardin. Une serveuse, inquiète, demande si on a l'autorisation de faire des photos. Sinon, le patron peut se fâcher très fort... Laudy la rassure, nous avons bien demandé le feu vert avant d'entrer.

 

villa-gouverneur antonetti-1935

Le "pied à terre" du Gouverneur Général à Pointe-Noire vers 1930 (carte postale)

 

A droite de la façade, une paillote a été construite assez récemment. Enfin, je ne sais si elle doit porter le nom de paillote, car elle est recouverte de tuiles. On peut ainsi manger à l'abri. Des serveurs s'affairent à dresser des tables. Je reconnais l'un d'eux qui travaillait auparavant au Palm Beach.

Sous la paillote, des trophées de chasse attirent mon attention. Accrochés sur le mur de brique, deux bêtes à cornes nous regardent.

 

villa-antonetti-antilope-cob

Antilope (Cob mâle)

 

Il s'agit d'une gracieuse antilope aux longues cornes recourbées, sans doute un cob mâle, et d'un damalisque, à la robe marron et au dessus du museau blanc. Ont-ils été tués au Congo du temps d'Antonetti ? Mystère.

 

villa-antonetti-damalisque

Damalisque

 

Le jardin est bien entretenu et agrémenté de multiples arbustes. Près du mur, je remarque une belle jarre, sans anse, aux allures d'amphore joufflue. Le col est décoré de traits formant un motif étoilé.

 

villa-antonetti-jardin-jarre

Jarre ancienne

 

Laudy m'explique qu'autrefois on stockait de l'eau dans ce type de récipient. La réserve d'eau potable était ainsi au frais et protégée des souillures. Je ne connais pas bien cet art congolais. Mais la poterie est, ici comme ailleurs, une activité humaine qui remonte à la nuit des temps. L'argile du sol, abondante dans certaines zones du Congo, permettait de fabriquer ces ustensiles.

 

poterie-femme-bateke-mpila

Femme Batéké fabriquant une poterie (carte postale)

 

Nous quittons ce jardin, dont la pelouse est décorée de quelques petits hippopotames... en céramique. Je traverse de nouveau la villa et remercie pour la visite. Il aurait été dommage de ne pas découvrir l'un des plus beaux témoignages de l'époque coloniale à Pointe-Noire. Peut-être y reviendrai-je un jour, pour cette fois déguster la cuisine de la "villa Antonetti" ?


 

Repost 0
Publié par Fabrice Moustic - dans Pointe-Noire
commenter cet article
18 juin 2011 6 18 /06 /juin /2011 11:15

Je me trouve alors devant l'ancienne résidence du Gouverneur de l'Afrique Equatoriale Française : la "villa Antonetti".

Laudy rentre à l'intérieur pour demander si je peux "visiter". En attendant, je fais un cliché de l'extérieur. On manque de recul car la villa est désormais enserrée dans un enclos et les autres constructions. J'arrive tout de même à avoir la façade en entier.

La villa est aujourd'hui complètement masquée par les immeubles qui bordent l'avenue de Gaulle, si bien que l'on passe très facilement à côté, sans voir ce lieu historique !

 

villa-antonetti-restaurant-façade

La villa Antonetti (2011)

 

La façade blanche présente un perron à balustrade avec une belle colonnade. Les deux pignons donnent fière allure au bâtiment, qui n'a guère changé depuis sa construction (au début des années 1930).

 

maison-gouverneur-PNR-1932

La résidence du Gouverneur, flambant neuve, en décembre 1932 (© CAOM)

 

La différence notable, c'est le fait que les pignons ne comportent plus de faux pans de bois peints, en marron je présume à l'époque. Ils sont blancs aujourd'hui et se font donc plus discrets. C'est une entorse au style régionaliste, visible sur la gare toute proche !

 

Par contre, un autre cliché montre un bâtiment disparu. A gauche, derrière les arbres, on reconnait les colonnades de la "villa Antonetti". Le petit sentier du premier plan est parallèle à l'avenue de Gaulle. L'environnement a bien changé depuis, et le bâtiment avec une grande arcade, situé à droite du cliché, a été détruit.

 

résidence-gouverneur-général-pointe-noire

Palais et Résidence du gouverneur Général à Pointe-Noire - AEF (carte postale © L. Dudé)

 

Laudy revient, nous sommes autorisés à entrer, il connaît les lieux. Dans le hall d'entrée, un serveur m'accueille. Je regarde les différentes photographies dans de petits cadres accrochés le long du mur. J'en reconnais bien sûr certaines du Pointe-Noire colonial.

 

L'une retient mon attention et je demande la permission d'en faire un cliché. On y voit le Gouverneur Antonetti, tout habillé de blanc, posant devant une imposante locomotive à vapeur.

 

antonetti-locomotive-vapeur

Antonetti (au centre) devant une locomotive du CFCO (© L’Illustration, 20/10/1934)

 

Le Gouverneur Raphaël Antonetti (1872-1938) fut en effet le principal artisan de la (douloureuse) construction de la ligne de chemin de fer entre Brazzaville et Pointe-Noire. Il bénéficia pour cela d'une exceptionnelle longévité de dix ans (1924-1934) à son poste de Gouverneur Général.

 

antonetti-raphael-1933-paris

M. Antonetti, gouverneur général de l'A.E.F., à Paris en 1933 (Agence de presse Mondial ©BNF) 

       

Le personnage montre un air sévère quand il pose dans son appartement parisien. Sa réputation de dureté n'est sans doute pas usurpée... Il fallait construire coûte que coûte le CFCO ! Il a donc laissé à la postérité une image controversée. Avant le Congo, l'homme avait œuvré comme Gouverneur au Dahomey, au Sénégal et en Côte d'Ivoire.

Notez la présence d'antiquités africaines sur sa cheminée. L'homme était en effet un collectionneur d'œuvres d'art et un numismate. Après sa mort, un legs fût fait en 1938 au Musée national des arts d'Afrique et d'Océanie (collections actuelles du Musée du quai Branly). On y trouve quelques objets provenant du Congo, dont des statuettes Téké et Bembé.

 

Antonetti-gare-brazzaville

Locomotive à vapeur manœuvrant devant la gare de Brazzaville en 1932 (© CAOM)

 

La ligne du CFCO achevée, il fut mis à la retraite en 1934, à l'âge de 62 ans. On érigea un buste en son honneur à Pointe-Noire, après sa mort, et on donna son nom à la place située à quelques mètres de sa résidence. Un boulevard d'Abidjan porte (ou portait ?) aussi son nom.

 

Après le hall d'entrée, je suis autorisé à poursuivre ma visite. Je traverse la belle salle à manger, très dépaysante au vu du contexte extérieur, ambiance années 1930. Le lieu est aujourd'hui un restaurant. Je découvre ensuite le jardin.


Repost 0
Publié par Fabrice Moustic - dans Pointe-Noire
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Fabrice au Congo
  • Le blog de Fabrice au Congo
  • : Carnets de voyages au Congo-Brazzaville, principalement à Pointe-Noire, mais aussi dans d'autres régions du Congo, agrémentés de photos, d'informations culturelles et touristiques et d'impressions personnelles.
  • Contact

Recherche

Catégories