Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 mai 2010 6 22 /05 /mai /2010 11:30

Au cours de ma balade, je croise sur la plage un pêcheur congolais. Il pêche au fil dans les vagues. Il ramène sous mes yeux un petit poisson argenté aux belles nageoires effilées.

Je lui demande de quel poisson il s'agit. Il me dit que c'est une "hirondelle de mer". Ce nom est employé parfois pour les "poissons volants", notamment l'exocet. Ce n'en est pas un. C'est aussi le nom donné à des oiseaux marins (sternes).

 

Poisson-hirondelle

 

 

Autre genre de pêche, je croise quatre jeunes filles. L'une d'elles me demande de les prendre en photo. Elle n'est pas timide. Mais par contre, elle voudrait avoir le cliché "tout de suite" ! Je lui explique que cela ne sera pas possible. On laisse donc tomber la photo...


Je rentre à l'hôtel, mais la chambre n'est pas tout à fait prête, le sol est encore mouillé. Je repars donc et prolonge ma discussion avec le garde Emmanuel. Il me parle de son frère qui est parti faire ses études à Grenoble dans les années 1980. Il a obtenu un Doctorat en Droit. Félicitations ! Emmanuel me raconte qu'on l'avait obligé à acheter un manteau avant de quitter le Congo. Saine précaution, lors de son arrivée à la gare, il n'y avait personne pour l'accueillir. L'infortuné étudiant a donc passé sa première nuit en France dehors !

Afin de passer le temps, je monte à l'étage de la nouvelle résidence, voir si je vois quelques volatiles. Rien. Une femme de ménage m'explique que les oiseaux sont plus nombreux en fin d'après-midi, vers 17-18h. Ils doivent venir dans les bambous pour la nuit.

De retour dans ma chambre, le jeune homme de la maintenance vient changer une ampoule grillée dans la salle de bains. Pas de chance, il n'a pas amené le bon modèle... Il m'assure qu'il a vu un bel oiseau rouge du côté des bambous.

J'appelle Manu afin de fixer le programme de l'après-midi. Il faut récupérer le véhicule et faire quelques achats.


 

Repost 0
Publié par Fabrice Moustic - dans Pointe-Noire
commenter cet article
22 mai 2010 6 22 /05 /mai /2010 10:15

Sur la Côte Sauvage, je remarque que le restaurant le "Yes Club" a pris une allure asiatique.

 

yes-club-2008

Le restaurant en octobre 2008


Fini le style paillote, le toit ressemble désormais à une pagode !

 

yes-club-2010

Vue du restaurant le "Yes Club" en 2010

 

Les travaux ne sont pas finis. Mais l'ambiance locale est "respectée" par une indication invitant à utiliser les toilettes. Les congolais ont souvent tendance à uriner n'importe tout...

 

yes-club2

 

La nouvelle entrée ne laisse aucun doute. Les idéogrammes indiquent clairement l'origine du propriétaire.

 

yes-club3

Entrée du "Yes Club"

 

Le restaurant a en effet été racheté en 2007 par un homme d'origine chinoise, Ye Xiang Yang, dit Philippe, ou "Yé l'africain" pour ses compatriotes. Après avoir fait des petits boulots en France, il est devenu légionnaire. Philippe a ensuite rejoint sa soeur qui tenait plusieurs boutiques à Brazzaville. La fratrie a développé des activités dans plusieurs domaines (importation de ciment chinois, fabrique de cadres de fenêtre en aluminium...), comme des milliers de Chinois qui se sont installés en Afrique ces dernières années (Sources : Le Point 07/01/2010 - Serge Michel- "Monsieur Yé au Congo"). Fortune faite, il a racheté le restaurant de la Côte Sauvage. Cette transformation du bâtiment dans un style pagode est donc un symbole de l'implantation et de la réussite économique chinoise au Congo.

 

Repost 0
Publié par Fabrice Moustic - dans Pointe-Noire
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Fabrice au Congo
  • Le blog de Fabrice au Congo
  • : Carnets de voyages au Congo-Brazzaville, principalement à Pointe-Noire, mais aussi dans d'autres régions du Congo, agrémentés de photos, d'informations culturelles et touristiques et d'impressions personnelles.
  • Contact

Recherche

Catégories