Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 décembre 2012 2 11 /12 /décembre /2012 11:00

Après cette brève halte "policière", nous décidons de partir, direction Pointe-Noire. Nous prenons l'avenue qui passe devant l'hôpital de Dolisie, afin de rejoindre le rond-point de la nationale. Notre 4x4 sent un peu le chaud...

 

J'avais remarqué lors de nos précédents passages de vieux fours, je demande donc à Manu de s'arrêter pour les voir de plus près. Ils sont situés sur la droite, avant le centre routier, à côté d'un point de lavage de voitures. 

 

dolisie-four-brique

Four à briques "grand modèle" (© FabMoustic)

 

Derrière un mur en brique, on trouve un premier grand four à 6 ouvertures. Il fait dans les 2,50 m de haut sur environ 6 m de long. Il est recouvert d'un enduit en argile. Pas besoin de chercher loin le matériau, le sol de Dolisie est très argileux.

En fonction de la saison et donc de la pluviométrie, c'est soit une poussière ocre-rouge qui s'infiltre partout, soit une boue qui vous colle aux pieds. Certains appellent ça en France, une "terre d'amitié" !

 

dolisie-fours-brique

Alignement de fours à briques (© FabMoustic)

 

Ce four fait partie d'un alignement de 4 fours. Deux grands à 6 bouches, deux petits à 3 bouches. Ils servent à faire cuire les briques d'argile. Elément de base de construction des "cases" traditionnelles, dans la région de Dolisie et d'une bonne partie du Niari. Le béton et le parpaing le supplantent peu à peu. Mais au niveau du prix, la brique reste la plus abordable.

 

dolisie-four-brique-bouche

Bouches du four démurées (© FabMoustic)

 

Pendant la cuisson, les ouvertures du four sont murées par des briques. Le feu intérieur est alimenté au bois. On voit encore des cendres dans certaines cavités.

Devant l'un des petits fours, on voit sur le sol des rangées de briques en préparation. La fournée a-t-elle été abandonnée ?

 

dolisie-briques-argile

Briques non encore cuites (© FabMoustic)

 

Les briques "non cuites" semblent avoir perdu leur forme, sous l'action de la pluie. A moins qu'il ne s'agisse de galettes d'argile, que l'on va retravailler ensuite pour les mouler. Pas d'habitant à qui poser des questions dans les environs...

 

dolisie-four-brique-petit

Four à briques "petit modèle" (© Truuuc)    

 

Ces briques seront bien sûr entassées dans le four pour la cuisson. Les fours étant eux-mêmes en brique, Aurélien demande malicieusement, d'où vient la première brique.

Eh bien, simplement de briques séchées au soleil ! Moins résistantes que celles cuites au four, elles permettent tout de même de faire des constructions. Donc pourquoi pas, un four ! 

 

congo-brique seche-argile

Briques séchées au soleil (Congo © Vennetier - 1966)

 

On voit au centre de la photo ci-dessus, le moule en bois utilisé par l'artisan. Ces briques sèches sont appelées "adobes" et sont constituées d'argile, souvent mélangée à un liant, comme de la paille hachée ou autre fibre végétale.

Autrefois, les fours à briques pouvaient être "à la volée", c'est à dire montés sur le lieu du chantier de construction, et ensuite détruits.

 

congo-four briques-pool

  Four à briques près de Marchand, dans le Pool (© Vennetier - 1966)

 

En fonction des régions, la forme des fours varie. Celui de la région du Pool, visible sur le cliché ci-dessus, comporte un toit de chaume et des ouvertures plus hautes. Les murs du four ne sont pas enduits d'argile comme à Dolisie.

 

La fabrication de briques est une activité artisanale très ancienne au Congo, que les colons reprirent à leur compte. Au début de la colonisation, il était très difficile d'acheminer des matériaux, autant utiliser ceux trouvés sur place. Une petite briqueterie vit le jour à Brazzaville, au niveau de l'actuelle rue Béhagle, dès les années 1890.

 

congo-briques-preparation-mission-esprit

Préparation des briques - Mission des P. P. du Saint-Esprit (carte postale)

 

Elle alimenta la construction de la cathédrale (cf Brazzaville : construction cathédrale du Sacré Coeur), vaste vaisseau de briques dont l'édification s'est étalée sur plusieurs décennies. D'une manière plus générale, nombre d'églises anciennes du Congo sont en brique, œuvre bien souvent des frères Spiritains, aidés bien sûr des ouvriers congolais.


congo-briqueterie-fours-brazza

Fours de la briqueterie des Travaux Publics à Brazzaville (carte postale Ed. Clément - 1910 ?)

 

Une autre briqueterie vit le jour à Brazzaville, près des bords du fleuve, où on trouvait un débarcadère et un poste de douane.

La fabrication de briques prit par la suite un tournant plus industriel, avec la briqueterie des Travaux Publics de Brazzaville, qui avaient mis en place de longs séchoirs (pour le séchage des briques moulées avant cuisson) et d'imposants fours.

Repost 0
Publié par Fabrice Moustic - dans Dolisie
commenter cet article
11 décembre 2012 2 11 /12 /décembre /2012 10:45

Après avoir salué Célestin, nous descendons de la colline. Reprenant la route, Manu charrie par sa vitre ouverte, une policière qui se tord le pied, ses talons hauts étant peu adaptés à la nature du terrain...

Il balance une phrase du style "Tu as bu du vin !". Je suis surpris par cette soudaine familiarité à l'encontre d'une représentante des forces de l'ordre. Manu s'arrête et descend du véhicule pour discuter avec elle...

 

dolisie-voie-ferree

Voie ferrée avant le pont (© FabMoustic)

 

Pendant ce temps, nous observons les environs. Sous le petit pont au garde-fou en fer, passe la voie ferrée du CFCO. Elle est encaissée entre deux talus. Elle parait en bon état sur cette portion.

  

dolisie-voies-ferrees-cfco

Voie ferrée en direction de la gare (© FabMoustic)

 

De l'autre côté, les aiguillages se succèdent pour donner naissance à plusieurs voies à l'approche de la gare de Dolisie. Au loin, des wagons sont stationnés. Derrière une rangée d'eucalyptus, les vertes collines barrent l'horizon dolisien.

 

Dolisie-gare-cfco-1960

Gare de Dolisie vers 1960 (carte postale)

 

Michel Romano avait bien choisi l'emplacement de sa "case", à deux pas du Chemin de Fer Congo-Océan auquel il avait contribué. Sans doute pouvait-il entendre le "tac-tac" des trains du haut de sa colline...

 

dolisie-gare-loubomo-1970 

Gare de Loubomo vers 1970 (carte postale)

 

Il quitta le Congo au moment où on commençait à débaptiser les lieux. Le panneau "Loubomo" remplaça celui de Dolisie sur la gare de la ville (visible sur la carte ci-dessus).

Sur le pont, nous croisons quelques habitants. Je salue un jeune collégien, qui me dit être en "composition". Il doit y avoir une école dans les parages. Une dame passe avec un parapluie-ombrelle multicolore. Il fait chaud, mais sans plus.

 

dolisie-voie-ferree-ombrelle

Habitante portant une ombrelle (© Truuuc)

 

Aurélien reste muet. Je lui explique que c'est important les salutations au Congo, et en Afrique en général. Mais cela ne semble guère le concerner... Il n'est pas très bavard d'ordinaire non plus ! Le contact avec la population ne l'attire pas.

Manu revient vers nous et explique qu'il discutait avec la policière qui nous avait contrôlés lors de notre précédente excursion. Voilà ce qui a motivé cette inopinée familiarité ! Je n'avais pas reconnu notre interlocutrice.

Deux autres jeunes nous saluent en langue locale. Je ne comprends pas... Manu nous dit que c'est simplement un "bonjour", une autre version de "M'boté" !


Repost 0
Publié par Fabrice Moustic - dans Dolisie
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Fabrice au Congo
  • Le blog de Fabrice au Congo
  • : Carnets de voyages au Congo-Brazzaville, principalement à Pointe-Noire, mais aussi dans d'autres régions du Congo, agrémentés de photos, d'informations culturelles et touristiques et d'impressions personnelles.
  • Contact

Recherche

Catégories